• L'apprentissage de l'écriture

    L'apprentissage de l'écriture débute dès la petite section de maternelle

    L'apprentissage de l'écriture des lettres débute dès la maternelle, voire même dès la rencontre d'une forme écrite (livre, affiche...).

    L'apprentissage de l'écriture est parallèle à l'éducation du regard de l'enfant, qui mène ensuite à la lecture. Cette éducation du regard passe aussi par la prise de repères dans l'espace (dessin, coloriage, puzzle, reconstitution de la couverture d'un album...)

    Elle comporte donc de nombreux aspects : rencontre avec la langue écrite, exercice de la motricité fine puis de graphismes, mémorisation et tracé des lettres.

    Selon l'intérêt des enfants, la découverte des lettres de l'alphabet et de leurs différentes graphies, peut commencer dès 3 ans (PS).


    Motricité fine à la maternelle :

    En PS les enfants entrainent la motricité fine avec tout le matériel à leur disposition.

    Du matériel spécifique à la manière de Maria Montessori permet de faire travailler des actions spécifiques, liées à la vie quotidienne.

    L'enfant s'exerce à chaque instant par la manipulation de tous les objets (jeux de constructions, puzzles, pâte à modeler, argile, pinces, habillage), mais aussi grâce aux comptines et jeux de doigts.
    Ceux-ci sont très importants car ils musclent la main et les doigts de l'enfant.

    Par la manipulation d'outils (ciseaux, colle) et d'outils scripteurs divers (crayon, pinceau,...) dans des activités de coloriage, dessin, peinture, découpage/collage l'enfant exerce sa motricité fine qui comprend la main, les doigts mais aussi l'avant-bras. L'enfant exerce aussi son regard.


    Le geste graphique

    En MS-GS, l'élève commence à travailler le geste d'écriture, par des motifs de graphismes et des gestes (ronds, boucles, étrécies, traits droits, ponts...).

    Parallèlement, l'enfant intègre que les signes (visuels) sont un code et font du sens. C'est à ce moment du passage de dessins à des lettres que l'enfant commence l'apprentissage des lettres cursives.

    On parle souvent du graphisme comme préparation à l'écriture. Il s'agit plutôt d'un accompagnement, car ces activités peuvent être pratiquées parallèlement sur une même période.
    L'enfant travaille la précision, il contrôle son geste par le regard, pour le modifier, l'adapter au support ou aux repères spatiaux, le rectifier si besoin.


    L'enseignant de maternelle doit donc mettre en place des activités de motricité fine et de graphisme, pour accompagner l'écriture des lettres.


    Tracé des lettres de l'alphabet

    Dans le même temps, il propose des activités de mémorisation de la forme des lettres et de tracé en grand format (lettres rugueuses, ardoise). Ces activités peuvent démarrer très tôt.

    Contrairement à ce qui se voit en classe de maternelle, où on commence par la motricité fine puis la mémorisation des lettres et seulement après, le tracé, les apprentissages peuvent être simultanés.

    L'apprentissage des gestes d'écriture peut donc débuter en PS-MS, toujours selon l'intérêt de l'enfant (parfois dès 3 ans) avec du matériel adapté.


    Pourquoi les lettres cursives ?

    Aux Etats-Unis et dans d'autres pays, les enfants écrivent en lettres scriptes. En France, on continue d'enseigner l'écriture attachée justement car c'est une écriture liée. Elle est donc plus rapide (car on lève le moins possible le crayon de la feuille).


    Dans le prochain article, nous allons voir quelles démarches et quels outils peuvent être utilisés pour l'apprentissage de l'écriture des lettres cursives, de la MS au CE1.

     

    Apprendre les gestes de l'écriture en maternelle »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :