• Réflexion programmation du lire écrire en CE1

    Suite à une formation sur le lire-écrire en CP CE1 par mon ancienne tutrice Laure Dappe, et à la lecture attentive des articles du blog "Bienvenue chez les P'tits" de Catherine Huby, je réfléchis sérieusement à améliorer mon organisation en révision du code-lecture-encodage.

    * 1ère idée qui émerge :
    Tenir compte de la fréquence des graphèmes dans la langue française. Je vous renvoie à cet article très intéressant.
    https://moncerveaualecole.com/principe-de-progression-rationnelle/

    Les lettres les plus fréquentes sont E, S, A, N, T, I, R, U, L, O, C.

    Seulement cela ne prend pas en compte les graphies complexes ou les accents.
    Par exemple le A dans AU ou dans AN. Le e --> e é è ei en ?

    Tenir compte également de la facilité à entendre / manipuler les sons correspondants, pour des enfants.
    On sait que les consonnes longues comme CH S F V J, vont être plus faciles à entendre et à prononcer (car on peut les prolonger) ce qui va permettre d'expliciter la combinatoire entre une consonne et une voyelle.

    *2ème idée :
    Associer la progression en code et celle d'orthographe.
    Cette idée est nouvelle pour moi, ou plutôt j'ai changé de point de vue.

    Quand j'ai commencé à enseigner, en CE1, je n'y connaissais rien.
    J'ai découvert sur les blogs et groupes facebook qu'en CE1 on faisait en général :
    - de la phonologie (manipulation des sons), la révision des sons et des graphies associées et de l'entrainement à la lecture 
    - de l'orthographe à partir de dictées :
    de l'orthographe lexicale = apprentissage de mots, de l'orthographe grammaticale = accords dans les dictées. 

    Voulant une méthode clé en main, j'ai pris "j'entends je vois j'écris".
    Ce livre a une entrée par le son (c'est ce qui change tout).
    Pour un même son, on mène des activités de phonologie, révision de toutes les graphies d'un son, entrainement à la lecture, apprentissage des mots (un même son différentes graphies mélangées). 

    Ayant eu des élèves non lecteurs par la suite, dans diverses classes de CE1 CE2 ou CM1, j'ai peu à peu découvert des choses sur l'apprentissage de la lecture.
    Cette année en particulier, le blog cité ci-dessus ainsi que le petit "livret orange" du ministre, m'ont beaucoup apporté.
    J'ai de plus en plus compris l'importance de l'entrée par le graphème, et non par le son.

    J'ai compris l'importance de partir des graphèmes, d'abord en lecture, car elles seules permettent de lire et écrire (et non les sons qui restent dans le domaine de l'oral).
    Puis ne pas mettre trop de contenu d'un coup, ne pas tout mélanger.
    Faire la méthode des "petits pas". Découper l'apprentissage en étapes, plus petites, mais de manière plus régulière.
    Avancer, gravir une petite marche à chaque fois, mais à un rythme rapide.

    En orthographe, l'importance de les étudier séparément, une à une, pour éviter les confusions.
    Et encore mieux pour améliorer la mémorisation de l'orthographe des mots. Offrir une catégorisation, et faciliter ainsi la mémorisation des mots par leur ressemblances (les mots en eau... les mots en -ette... les mots en -er...)

    L'importance de ne pas laisser les enfants écrire "comme ils entendent" un son où plusieurs graphies sont possibles, mais de leur donner des outils pour "écrire juste" tout de suite.
    L'importance de donner des stratégies aux enfants pour choisir la bonne graphie quand ils écrivent un mot inconnu.
    Ou encore, simplement, leur faire lire, utiliser, rencontrer, côtoyer les mots, pour les mettre en mémoire.


    Je vais tenter de vous expliquer par un exemple, ce qui fait une grande différence.
    * Première méthode, apprendre des mots avec le son (o), mais avec des graphies mélangées : jaune domino loto moto bateau oiseau escargot chaud 
    * Deuxième méthode, apprendre des mots seulement avec une graphie.
    La graphie -eau : château bateau cadeau gâteau.
    On ajoute à cela la règle d'orthographe : les mots en -EAU prennent un X au pluriel.

    La graphie -au : bien sûr, on apprend des mots comme jaune chaud...
    Mais on ajoute une régularité de la langue française, on donne du sens à cette graphie.
    On fait le lien avec le singulier en -AL : cheval --> chevaux, journal --> journaux, bocaux...
    On ajoute à cela la règle d'orthographe : les mots en -AL se transforment en -AUX au pluriel.

    Je travaille donc à une nouvelle programmation, pour la suite du CE1 de cette année, et celui de l'année prochaine (peut-être).

    « Marges modifiables pour modèles d'écriture Régimes et chaînes alimentaires »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :